Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Jumelages Cenon, Laredo, Paredes de Coura

Tag - Amitié

Fil des billets

mardi 28 avril 2009

Avril 2009 : Les jeunes élus cenonnais à Paredes de Coura

Le Conseil Municipal des Jeunes à Paredes de Coura

Du 13 au 18 avril 2009, les enfants du Conseil municipal jeunes de Cenon (CMJ), encadrés par trois animateurs, Céline, Carine et Pascal ainsi que par Fernanda Alves et Eliane Barthélémy, conseillères municipales de Cenon, séjournaient à Paredes de Coura.

D’activités en multiples surprises, les jeunes Cenonnais ont découvert le vrai visage de la jumelle portugaise de Cenon, celui d’une ville naturellement généreuse, où le sens de l’accueil se marie à celui du partage.

Ils sont pourtant rodés à l’exercice, souvent délicat, de représenter la ville dans les manifestations officielles. Mais cette fois, pour les 35 élus du CMJ, l’émotion était à son comble !

D’abord il a fallu quitter papa et maman, expérience souvent difficile… pour les parents ; parcourir vaillamment 1000 km en bus, tout une nuit, trop courte pour certains ; gérer son estomac pour les plus sensibles aux lacets des belles routes de montagne de la région du Minho ; contenir enfin l’excitation de découvrir pour la première fois la ville jumelle portugaise de Cenon, ses environs et surtout ses habitants.

Monopoly et match de foot

Après un solide petit déjeuner, prélude à de nombreuses pauses gastronomiques et reconstituantes, puis l’installation au CEIA (centre d’interprétation et d’information environnementales) où ils étaient hébergés, la délégation Cenonnaise a été accueillie au collège.

« Deux élèves qui parlent couramment notre langue nous ont fait visiter les lieux, en terminant par le réfectoire où nous avons pris notre repas du midi avec les élèves portugais. Nous avons eu quelques difficultés à nous mélanger d’un côté comme de l’autre. Peut-être que nous étions trop timides pour cette première rencontre », racontent les jeunes Cenonnais.

Les premières appréhensions se sont envolées après un travail commun autour de la création d’un Monopoly sur les deux villes, et une rencontre de football mémorable sur un city-stade surchauffé (malgré la pluie) et rempli de supporteurs, qui s’est soldée par une victoire de la France. Dans le bus qui les amenaient visiter un champ d’éoliennes, « on ne savait plus qui était Français ou Portugais. C’était une seule et même classe qui participait à la visite. »

Les bonbons de Léandro

La plantation d’un cyprès devant le CEIA, la visite de la caserne des pompiers, du musée de Paredes de Coura, la fabrication de pâtisseries traditionnelles, une randonnée dans la réserve naturelle de Corno de Bico ou encore la construction de nichoirs et de mangeoires ont rythmé le séjour, également nourri de moments forts et d’échanges chaleureux avec les collégiens, les pompiers, les enseignants de l’école primaire, du collège et du lycée, ainsi que d’António Perreira Júnior, le Maire de Paredes de Coura.

le CMJ devant la caserne des pompiers

Les échanges de cadeaux furent nombreux : les Cenonnais avaient apporté dans leurs bagages des sacoches remplies de petits cadeaux, une photo encadrée pour le Maire, mais aussi leurs travaux, plaquettes et magnets. Et ils ont beaucoup reçu en retour !

Bien plus précieux que les cadeaux, les attentions les plus modestes furent une vraie source de joie pour les jeunes Cenonnais :

« Quand nous avons échangé nos cadeaux, Léandro, un des enfants de la classe de français nous a offert à tous des bonbons achetés avec son argent de poche l’après-midi même. Ca nous a tous beaucoup touchés », poursuivent les jeunes élus.

« Au repas, il y avait une grande surprise pour le dessert : un énorme gâteau pour Ginette qui fêtait ce jour-là ses 11 ans. »

La gâteau d'anniversaire fait maison quelle suprise !

Ginette souffle ses 11 bougies

Les Cenonnais n’étaient pas au bout de leurs surprises :

« Le dernier jour, Isabel, la directrice du CEIA, a fait des biscuits tout l’après-midi pour les enfants et leurs familles », souligne Fernanda Alves, présidente du comité de jumelage, qui accompagnait les enfants.

« Avant de nous quitter, António Perreira Júnior nous a remerciés avec un très gentil discours. Il nous a même dit que notre photo serait la plus jolie de son bureau. Il y a eu beaucoup d’émotions et de larmes, surtout avec Fernanda, lorsque nous nous sommes tous levés pour la remercier de nous avoir fait découvrir le Portugal. »

« Malgré le mauvais temps, nous avons vécu des moments aussi forts qu’en août pour le jumelage, » indique Fernanda Alves. « Je suis fière des enfants du CMJ, en tant que Cenonnaise et en tant que Portugaise. Ils ont été de superbes ambassadeurs de Cenon. »

L’échange n’en reste pas là : à l’automne, avec l’aide du service environnement de la mairie de Cenon, les élus du CMJ installeront dans les parcs cenonnais les nichoirs et les mangeoires construits au Portugal. Et grâce à la magie d’Internet, de nombreux courriels s’échangent depuis avril entre Cenon et Paredes, traversant les frontières, gommant les kilomètres.

samedi 18 avril 2009

Jumelage Cenon – Laredo : 1er acte !

En janvier 1988, une délégation d’élus de Laredo venait visiter Cenon et prendre contact avec la Municipalité. Le projet d’un jumelage se précisait.

Le 16 juin 1988, 50 Cenonnais dont le Maire de l’époque, René Bonnac, des élus et des représentants de plusieurs associations de la ville, se rendaient à Laredo pour sceller, au cours d’un week-end de fête, le premier acte de jumelage de nos deux villes.

jumelage041.jpg

Les 15 et 16 octobre, sous un soleil radieux, la Municipalité de Cenon, le personnel municipal et de nombreux Cenonnais accueillaient plus de 300 Laredanaises et Laredanais.

15 octobre : musique, sourires, poignées de mains… René Bonnac, alors maire de Cenon, remettait officiellement les clés de la ville au maire de Laredo, Juan Ramon Lopez Revuelta. Les deux édiles dévoilaient ensuite une flèche signalétique portant mention de la distance séparant Laredo de Cenon : 520 km !

L’amitié entre les deux villes démarrait sous les meilleurs auspices : exposition sur l’Espagne, musiques traditionnelles des deux pays, danse, repas de fête, échanges et moments solennels lors des cérémonies officielles sur fond d’hymnes espagnol, français et européen.

Le maire de Laredo découvrait la première carte postale marquée de la nouvelle flamme philatélique créée par la Poste à l’occasion du jumelage. Un sceau apposé désormais sur tous les courriers postés à Cenon en direction de Laredo et d’ailleurs…

Démarraient alors des commissions de réflexions et d’échanges sur le sport, la culture, le 3ème âge… marquant ainsi le début d’une longue série d’événements et d’échanges entre les deux villes.