6700 m2 dédiés aux cultures du monde ! Un projet culturel ambitieux qui allie lieux de diffusion et de pratique artistique, à la fois tourné vers les artistes et le public, tout en respectant l’histoire culturelle des quatre collectivités associées au GPV (Bassens, Cenon, Floirac, Lormont) : c’est là toute la spécificité du futur Pôle Culturel et de Spectacles du Parc Palmer. Une réalisation qui fait de Cenon la tête de réseau culturel pour la rive droite.

Destination "Cultures du Monde"

Consacré aux Cultures du Monde, l’établissement culturel à dominante musicale, accueillera une quarantaine de concerts par an ainsi que quelques spectacles pluridisciplinaires pouvant allier musique et nouvelles technologies, danse ou théâtre. La programmation du Rocher de Palmer, ouverte et sensible aux multiples courants artistiques existants, se voudra le reflet de ce qui se fait de plus divers et de plus qualitatif sur le plan local et international. Par sa programmation audacieuse (entre découvertes et artistes confirmés), le Pôle rayonnera au-delà de l’agglomération, pour attirer l’attention au niveau régional, voir national. Car s’il existe à travers le pays de nombreux festivals consacrés aux cultures du monde, aucun lieu ne leur est pleinement dédié.

Le projet du Rocher de Palmer

Un lieu tourné vers la diffusion, mais pas seulement…

mdn_8.jpg Avec une programmation avant tout musicale, le Rocher de Palmer proposera une série de 30 à 35 concerts par an permettant de visiter un large registre appartenant aux cultures du monde. Explorant la diversité musicale contemporaine, cet équipement se voudra complémentaire des salles de musiques actuelles de la région et intégrera une programmation plutôt centrée sur le jazz, les musiques du monde, les musiques électroniques, le hip-hop, et toute autre forme de métissage musical innovant. L’ouverture sur toutes les musiques sans restriction sera la ligne principale du « Rocher de P@lmer ».

Parce qu’un lieu ne peut évoluer sans se soucier de son ancrage territorial, des partenariats locaux, départementaux, régionaux, nationaux et internationaux viendront enrichir cette programmation singulière. Ils prendront la forme de collaborations avec les associations culturelles locales, de coopérations avec des acteurs culturels du territoire (IDDAC, OARA, TnBA, Opéra de Bordeaux, Cuvier de Feydeau…) , de relais avec des équipements culturels intervenant dans le champ des musiques actuelles à Bergerac, Pau, Mont-de Marsan, mais aussi Marseille (AMI), Paris (Banlieues Bleues) et plus largement d’une inscription dans un réseau européen en se rapprochant de structures similaires telles que la Casa de Musica à Porto ou l’Auditori à Barcelone .

Certains événements emblématiques seront introduits dans la programmation du Rocher de Palmer tels « Le Carnaval des 2 Rives », « Le Festival des Hauts de Garonne », tandis que d’autres manifestations feront leur apparition comme les « Cartes blanches à … » qui offriront une carte blanche à un artiste, musicien, cinéaste, plasticien, personnalité régionale pour des projets « hors normes ». Enfin, un intérêt particulier pour les musiques et chants à destination des enfants sera apporté. L’accompagnement de musiciens issus des musiques du monde autour d’un travail de création spécifique sera une des missions du Rocher de P@lmer au travers de la programmation jeune public intitulée « les enfants d’abord ».

Une expérimentation contemporaine



Le Pôle culturel sera ouvert, également « physiquement ». Le plus possible. Notamment pour des évènements particuliers comme la nuit pour les musiques électroniques, ou certains dimanches d’hiver pour des rendez-vous musicaux autour du restaurant. Il veillera à imaginer de nouvelles rencontres entre publics et artistes, à des horaires adaptés à la vie urbaine.

Des concerts se dérouleront dans un esprit « club », dans l’atelier n°1 d’une capacité de 150 places assises, ponctuellement aménagé pour présenter des musiques plutôt acoustiques et expérimenter de nouveaux rendez-vous avec les publics. Sur des horaires aménagés (19h), une programmation audacieuse sera développée autour de quelques thématiques régulières, une fois par mois tels que « New York underground » ou le jazz tel qu’il est exploré actuellement, « Navigation à vue » consacré à des formes très simples de musiques traditionnelles solo ou duo, ainsi que des évènements ponctuels non reproductibles d’une année sur l’autre, en fonction de l’actualité musicale. Cet espace sera destiné à être réactif en accueillant des artistes en cours de saison.

Une scène numérique pour les cultures du monde

ManuVaisse.jpg.jpg Les cultures du monde dans leur diversité mais dans leur actualité aussi, y compris dans les croisements avec d’autres disciplines artistiques. Il s’agira de présenter cette modernité, jusque dans les projets les plus audacieux qui allient musiques et nouvelles technologies Comme dans les plus grandes scènes du monde, le « Rocher de P@lmer » accueillera de nouvelles formes de représentations de spectacles, de musiques du monde, d’opéras, de danses, d’installations, de Net Art, qui utilisent les capacités créatives des nouvelles technologies et les placent au cœur de leur dispositif scénique ou de leur dramaturgie.

Avec ses studios et ses plateaux volumineux, permettant en temps réel la captation, l'encodage, le montage, les effets spéciaux et la diffusion, le Rocher de Palmer s'inscrira dans cette dynamique mondiale. Ainsi, quatre scènes numériques reliées par fibre optique composeront les espaces du Rocher de Palmer où les œuvres seront assemblées et mises en situation. Ces volumes modulables s'adapteront très rapidement à différentes configurations, en mettant à disposition un large panel d'outils logiciels et matériels informatiques permettant de mettre en place des dispositifs multimédias interactifs.

Un espace d’apprentissage

Le Rocher de Palmer développera des actions au niveau régional, confortant ainsi la légitimité et l’originalité de l’équipement. Pôle ressources labellisé par le Conseil Régional, il favorisera la diffusion et la connaissance du jazz et des musiques du monde grâce à des périodes de stages, organisées en partenariat avec des structures musiques actuelles et des équipes artistiques. L’équipe du Rocher de Palmer accompagnera ainsi les acteurs culturels en région pour réaliser des actions originales permettant une meilleure appréhension de la musique.

Des ateliers regroupant musiciens amateurs et professionnels, jeunes ayant appris la musique dans les écoles de musique et jeunes ayant appris la musique par l’oralité seront organisés et dirigés par un musicien ayant la capacité à fédérer des publics très divers. Les écoles de musique pourront être les lieux d’accueil de ces ateliers. Les soirées seront consacrées à des moments ludiques, prenant des formes multiples de rencontres : repas de quartier, rencontres musicales en bibliothèque, jam session, etc. D’une durée de 7 à 8 jours, ces sessions musicales se déroulent dans les grandes villes d’Aquitaine. L’enregistrement de CD et de DVD, la mise en réseau (via Internet) seront là pour témoigner du travail réalisé.

Un accompagnement dans le développement des pratiques artistiques

mdn_11.jpg

Ce travail d’expérimentation devra trouver une suite logique dans des actions plus resserrées avec les écoles de musique, et par le soutien apporté par le Rocher de Palmer à la présence de musiciens spécifiques dans l’enseignement musical des musiques du monde au sein de ces établissements culturels. Une réflexion particulière sera menée avec les écoles de musique, le Conservatoire National de Région, le Conservatoire de Bayonne (classe d’enseignement des musiques traditionnelles), le CEFEDEM, ainsi qu’avec le service culture du Conseil Général de la Gironde.

Le Rocher de Palmer aura également pour préoccupation d’accompagner l’émergence de groupes, mais aussi de soutenir le développement de carrière de groupes ayant déjà acquis une certaine reconnaissance. Cet accompagnement pourra se faire sous la forme de résidences organisées en partenariat avec d’autres opérateurs culturels. Ces résidences de quinze jours à un mois permettront aux musiciens de travailler dans de bonnes conditions financières et techniques (mise à disposition de techniciens si nécessaire) ; elles seront suivies d’une tournée régionale, avec, le cas échéant, une extension dans le cadre de projets de coopérations interrégionales (une à deux résidences par an).

Un équipement pour tous

Le Rocher de Palmer sera un formidable lieu ressource permettant à chacun d’investir l’espace comme il l’entend. Outre ses deux salles de spectacle, respectivement de 1200 et 650 places, l’équipement comprendra deux studios de travail pour des résidences ou l’organisation de stages, un espace public d’animation culturelle intégrant un point média, un centre de documentation et d’expositions, un bar équipé d’une petite scène et un restaurant avec vue sur la Garonne.

La salle de 650 places, accueillera principalement des concerts : musiques traditionnelles, jazz, projets d'expérimentation (musiques, vidéos) et, dans le cadre de conventionnements spécifiques, théâtre, danse, etc.

La salle de 1200 places aura comme vocation première d'accueillir les spectacles de musiques actuelles et toutes les formes musicales pouvant s'écouter debout. En complément, cette salle "Palmer" répondra à d'autres formes d'activités pluridisciplinaires comme des recherches artistiques innovantes, des répétitions, etc.

L’Atelier n°1est un espace de musique pouvant accueillir 100 stagiaires et 100 spectateurs assis. Il servira aussi aux musiciens en résidence ou de passage.

L’Atelier n°2 est un espace de travail pour 25 personnes. Il est contigu à l’atelier n°1 pour pouvoir bénéficier de la régie ou cabine d’enregistrement son et image numérique.

L’Espace Public d’Animation Culturelle
Cet espace est situé dans les « communs » de Palmer. Il sera un lieu de vie avec :

Son « Point Media » avec la possibilité d’acheter des CD, DVD, des livres ou catalogues et aussi obtenir de l’information sur les artistes, les spectacles en cours ou à venir. Ce point media sera équipé de bornes d’écoute pouvant aider à la diffusion de petits labels indépendants, mais aussi de bornes d’images.

Son « Restaurant », convivial avec vue partielle sur la Garonne, offrira la possibilité de manger les mets des « cuisines du Monde » en lien étroit avec la programmation.

Sa salle « de documentation et d’expositions » permettra l’accrochage d’images, d’affiches, de photos, de peintures ou autres informations.

Son « Accueil/Billetterie »